Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LE BLOG DE PIERMA

Mon univers porte en lui tous les possibles,de mes rêves les plus fous jusques à mes banales réalités.

le temps vacancier. . .

Publié le 16 Juillet 2014 par pierma

Cet été, ma compagne qui m'accompagne et moi même sommes partis en vacances un peu comme tout un chacun, francais lambdas, belgeux, germains , hollandais et autres européens convaincus de la beauté légendaire de nostre biau pays de france.

Comme à l 'accoutumée, beaucoup de monde sur les autoroutes menant tout droit vers la mer chaude si chère à Tino Rossi et Charles Trenet bien que la nationale 7

existant toujours ne fusse empruntée que par les adeptes d'un tourisme plus lambin.

Fort de notre espoir de beau temps nous avions décidé de rendre visite à la famille, du moins à nos âges (comme l'on dit) ce qu il en reste de fratrie encore en bonne santé bon pied bon oeil et toujours partant pour petite virée, gros gueuleton et sieste idoine .

C'était sans compter sur une situation climatologique inattendue des juilletistes que nous étions.

Pire qu'en plein mars le dieu de la pluie se mêlait à celui du vent pour former abondance d'orages, de grêles. Bref le temps du repos nous attendait plus autour d'une table de jeux de société que marchant au soleil des campagnes gasconnes et toulousaines choisies par nous auparavant.

Deuxième constat, l'absence d'estivants.

A gauche, à droite, devant, derrière, pas trace de oncque sandales , bermudas, casquettes ou bobs sensés prémunir des rayons du soleil.

Sur le chemin de Compostelle , les pèlerins endossaient pelerines imperméables leur donnant l'air de fantômes marchant dans la brume du petit matin frais.

Ma compagne qui m'accompagne ainsi que soeurs et beau frère voyant un temps l'astre du jour pointer son nez, decidames de nous rendre à la régionale civilisation.

La ville rose grouillante de monde nous accueillait avec en memoire la voix de Claude Nougarrrrooo channntang son pa-y-s pour l ' éternité.

Amplettes nous fîmes et terrasses nous occupames à siroter boissons rafraîchissantes.

Belle journée , ma foi.

Quelques dizaines de km nous séparant d'un lieu classé par l'Unesco au patrinoine de

l ' humanité, ayant famille à voir itou dans cette region du monde.Nous partîmes vers la gascogne , pays chantant de cognac et de floc.

Combien dire l'espérance de jours meilleurs encore meteorologiquement parlant .

Que nenni !!!

Pulls et gilets étant restés au placard parisien, difficile pour les 37° de l ' humanoïde originel.

De plus, chose étrange, pas un touriste au centre de ce beau village comptant 200 âmes habituellement et entre trois et cinq mille l'été.

Attendu pour festoyer à cinq heure de route au sud, nous prîmes notre vehicule automoteur . Là un peu plus loin chaleur et beau temps nous attendaient .

15° d'écart avaient eu raison des froidures d'une saison qui ne disait pas son nom.

Mais la question nous tarrodait autant.

Ou pouvaient bien se cacher tous ces gens , jeunes , vieux, femmes, enfants, rencontrés sur les aires autoroutières???

Là aussi personne ...

Se seraient ils volatilisés?

Non ,même si la plupart des-dits vacanciers se regroupe en grappes facon écrevisse sur les bancs de sables côtiers tel des éléphants de mer à tout-touche presque l'un sur l'autre, serait il possible de déserter à ce point les sites historiques?

Le genre humain aurait il perdu toute curiosité au point de jeter froidement un extreme bulletin dans l'urne régionale sans penser qu'il pourrait s'y brûler demain tout comme hier

Notre doulce france à bien des égards reste un lieu privilégié de connaissance et d'histoire et c'est ici qu'on l'écrit même en vacances.

Allez , ma compagne qui m'accompagne , visitons des chemins nouveaux pendant que tous n'y sont pas dans la tranquillité de notre temps vacancier .

.

Commenter cet article

Bea007 16/10/2014 18:42

Revenez ! Il fait beau à présent !!
PS : joli nouveau fond d'écran de blog.