Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LE BLOG DE PIERMA

Mon univers porte en lui tous les possibles,de mes rêves les plus fous jusques à mes banales réalités.

commissionnaire ... suite 1

Publié le 9 Décembre 2012 par pierma

Assis derrière toutes ces femmes,face au modèle vivant et statique ,ses yeux se laissaient aller à se promener sur chacun des dessins qui évaluaient avec plus ou moins de technique la silhouette gracieuse de la jeune femme.

Au moment où il regarda sa montre ,le garant du cours donna congé à toutes pour une semaine en proposant quelques conseils et exercices d'expression libre à réaliser pour la prochaine fois.

La jeune mannequin fit deux pas vers le paravent qui se trouvait à sa gauche et reparut en une minute habillée d'un long manteau noir ,d'un bonnet et d'une écharpe de laine rouge nouée serrée autour du cou.

La salle était petite, elle et l'homme au caddy se retrouvèrent vite pour échanger sur la bouche un baiser d'amour bref et tendre à la fois.Il prirent congé du maître de dessin.

Dehors quelques flocons commençaient à tomber doucement .On était en haut de la rue où débutait le marché par les maraîchers.Les deux se tenaient par la main.On aurait pu les croire père et fille si la proximité de leurs corps accrochés ne laissaient aucun doute quant à leur relation.

L'averse blanche redoublait et tous deux trouvaient ça bon.Elle proposa quelques légumes pour faire une soupe bienfaitrice.Ils choisirent ce qu'il fallait.Puis les amoureux redescendirent en se faufilant dans la foule ,s'arrêtant chaque fois qu'ils avaient besoin.Ils rentrèrent chez lui .Un petit deux pièces au dernier étage les accueillait .La neige avait déjà recouvert le balcon d'une fine couche blanche.On entrait directement dans un petit salon.Une bibliothèque, un canapé et surtout déposées les unes sur les autres des toiles par dizaine,de tous formats,s'appuyaient contre le plus grand des pans du mur.

Elle quitta son manteau,jeta écharpe et bonnet,se précipita pour étreindre celui qu'elle aimait en un baiser interminable.

Elle prit sa  respiration ,le serra contre son ventre pour mesurer le degré du désir qu'elle  suscitait en lui.Un autre baiser,une main exploratrice le mit à l'aise de son pantalon.Il était aussi oublieux de la soupe que sa raideur promettait un  sexuel apéritif .

En un rien de temps il se retrouvèrent .La douceur se fit fougue,la tendresse furieuse.

 

                                                                                                  A suivre...

 

kama-pos_075.jpg

Commenter cet article