Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LE BLOG DE PIERMA

Mon univers porte en lui tous les possibles,de mes rêves les plus fous jusques à mes banales réalités.

L'hiver...

Publié le 22 Novembre 2010 par pierma

Les mornes paysages sont de retour.La grisaille habille déjà les rues de ma ville comme voilée d'uniformité.Il va falloir attendre les primes gelées pour que de nouveau le soleil installe ses

rayons froids.Les femmes ont couvert leur poitrine de laine.Il ne reste que leurs yeux à croiser.

Juste un peu trop de sombre entre la nuit de l'aube et celle crépusculaire prémisse de rêves encouettés de doux.

C'est ça...Il est là...

Enfin presque.L'hiver...Ce temps de l'Avent.

Triste pour les uns(es),symboliquement religieux pour d'autres.

Aujourd'hui,j'ai chaud dans mon petit appartement cossu,presque bourgeois.

 

Non loin l'on commence à collecter des vivres pour les pauvres.

Oui il :faut continuer à dire les pauvres sinon ce mot comme beaucoup d'autres n'aura

plus de sens.

On remplace tout les substantifs par des euphémismes de nos jours.

Oui,on dit précaire pour:aléatoire,transitoire,incertain,fragile etc...

Pauvre c'est littéralement: qui n'a pas ou peu d'argent.

                                             qui manque de quelque chose ,insuffisant

                                             qui ne produit que très peu

                                             qui inspire de la pitié.

Bien,après ce petit cours de réthorique,revenons à la situation qui nous occupe.

L'euphémisme : c'est bien ça l'escroquerie du moment.

C'est un peu nous faire prendre des vessies pour des lanternes.Quand on y croit,on se brûle.

 

Or donc ,ceux qui vont pâtir de l'hiver ne sont pas, bien évidemment, les femmes et hommes

qui auront à décorer un sapin,qui partiront aux sports d'hiver,qui déballeront

des cadeaux,qui mangeront plus qu'à satiété.

Non,pas ceux là....Ceux là théoriquement s'occupent des pauvres.

Enfin dans des cadres bien précis,organisations caritatives,associations.

Je ne leur jette pas la pierre.

Seul l'Etat est responsable du degré croissant de pauvreté.

Seule la mondialisation peut inverser le cours des choses.

Posons nous une question: Et si les pauvres des pays riches devenaient plus

nombreux que les riches des pays pauvres?

Ne sentons-nous pas ce courant où les pays dit-émergents, émergent vraiment ?

Où le libéralisme mondial l'emporterait sur ce qu'on pourrait prendre pour nous comme richesse individuelle ,un consumérisme facile puisqu'il y a encore quelques ragotons dans le frigo ?


Attention...Amis provinciaux qui montez une fois l'an avec vos bovins à la capitale,regardez autour de vous dans le métro,par terre,à l'entrée du parc des expositions.

Regardez bien...vous les verrez les pauvres...parce que pour l'instant vous ne voyez que le cul de vos vaches shampouinées.

Je ne parle que de vous les gros producteurs...Vous qui industrialisez nos tables.

  Mais les autres,cherchant toujours un sou pour faire un franc*

*(vieille expression du XXème siècle...he oui,déjà...) vous qui n'avez même pas un rond pour vous payer le voyage ...


Rendons - nous compte de ce panel !!!Cette variété ,cette variable.Tout le monde est concerné.

Combien sont consternés ?

Et le feuilleton Bettencourt : terminé avec le ministre sacrifié sur l'hôtel de la République.

Ne vous inquétez pas  il y en aura d'autres ...Des somnifères pour alimenter le café du commerce.Pendant ce temps là des gens crèvent de faim,de froid,de solitude.

 

On va fêter Noël,la belle affaire et comme disait Coluche qui nous manque tant:

 

"Les riches auront de l'argent,les pauvres auront de l'appétit !!!"

 

 

 


Nigel Kennedy, Vivaldi - Hiver / Winter III

 

 






Commenter cet article