Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LE BLOG DE PIERMA

Mon univers porte en lui tous les possibles,de mes rêves les plus fous jusques à mes banales réalités.

Les trois grâces...

Publié le 20 Novembre 2012 par pierma

Se ramassant à l'appel de l'automne,les feuilles tapissent le sol où les arbres ont poussé généreusement.

Les marrons grillent sur les marchés et leur odeur nous remémorent les premiers frimas pré-hivernaux.

Je ressors écharpes,pulls ,manteaux et autre couvre-chef,aussi volumineux que douillets.

Quant à la substance idoine,elle  nous donne à devenir inventif au point de varier les plaisirs

dans les soupes,potages,veloutés ou bouillons.

 

C'est l'époque où le quinquagénaire que je suis prend à coeur de se préserver de tous maux

afin que la saison froide l'accueille sous les meilleures auspices.

Aussi souhaiterais-je rendre un hommage  particulier à trois femmes qui réunies me connaissent

parfaitement de coeur et d'âme.

 

Que ma  légitimée compagne qui m'accompagne n'en prenne ombrage.

Seule restera-t-elle à me considérer in vivo dans l'entièreté de mon être

" cor,corpus et spiritus"

 

Or donc la première d'entre ces trois grâces me prodigua, outre quelques fous rires,le bien-être nécessaire à mon corps.

Ses mains expertes me rendirent la mobilité de mes lombes sans que j'eusse à crier :"Aïe... Ouille..."

chaque fois que je devais ramasser quelque chose.

Merci Ô ma bienheureuse kiné Mézièriste (méthode Mézière) pour ton doigté

(oui je tutoie,ici seulement) délicat et expert.

 

La deuxième,personnage un peu particulier,douce et austère à la fois.

Douce par la voix,les yeux,la manière,ce rien de retenue.

Austère par le vestimentaire,gris,neutre,sans fioriture ni frivolité.

Généralement prompte à générer tous soins en bonne généraliste s'attardant avec moi en conversations

sur les sujets les plus divers .

Rhinites, bronchites,trachéites,plièrent alors sous les traitements efficaces et radicaux de ses diagnostics justes.

Merci Ô bienveillante doctoresse pour ton approche attentionnée de mes maux solitaires.

(ici ,je tutoie encore).

 

Je porte à la dernière une pensée toute particulière.Elle qui de son art minutieux me rendit le sourire.

Elle qui me guérit de la pire de mes phobies héritée de l'enfance et sans doute de ses mauvais confrères.

Elle chez qui je me surpris,allongé en son fauteuil à chantonner en moi - même,quelque air connu de moi

et que je ne pouvais exprimer bouche ouverte pendant des heures .

Merci Ô  ma chère (très chère pas donnée,very expansive) dentiste d'avoir transformé mes chicots en piège à filles , souriant, denté jusqu'aux oreilles.

De plus toutes trois à la fois ,chacune séparément savent de ma vie ce que jamais je donnerai à entendre à un psy.

 

Merci Ô grâces assermentées de me faire faire l'économie de mon âme pas assez torturée pour enrichir un disciple de "tonton Sigmund"...


 

Alors que l'hiver commence et qu'au gui l'an neuf me trouve comme un sous neuf.

 

 

  Copie-de-IMG_9379.jpg

 

 

 

 

Commenter cet article